mardi 20 décembre 2011

Retour sur les flux RSS

Source: Les Infostratèges

Que l'ont soit expert de la veille ou internaute ponctuel, les flux RSS et leur icône orange font pleinement partie du décor de nos navigations. Nous proposons cette semaine de mettre en avant les grandes lignes historiques et techniques de ce format à travers différentes publications du site des Infostratèges. Une bonne occasion de revoir ses classiques ou de compléter ses connaissances sur le sujet.

Les flux RSS : histoire et définition

Really Simple Syndication, Rich Site Summary ou encore RDF Site Summary, en fonction des lectures et des différentes approches du sujet, plusieurs formes développées du sigle peuvent être rencontrées. À quoi correspondent réellement ces différentes interprétations ? Notre article du 16 mai 2006 — RSS : définitions et historique — aborde cette question en retraçant les principales évolutions du format depuis son apparition en 1999.

À quoi servent les flux RSS ?

Mais à quoi servent au juste les flux RSS ? Bien qu'il soit fréquent d'entendre parler de flux RSS sur la toile, nous constatons lors de certaines formations que nous animons qu'une mise en perspective de l'utilité des flux RSS dans un contexte de suivi documentaire ou de veille est souvent demandée par les participants.
Pour approfondir cette question et mieux appréhender les enjeux liés à l'utilisation des flux RSS, nous recommandons tout d'abord la lecture de notre article du 16 mai 2006 Quels usages pour les fils RSS/Atom ? — puis de notre article du 17 juin 2006Les fils RSS/Atom et la veille.

RSS ou Atom ?

Présenté comme LE remplaçant d'un RSS souffrant d'une absence de normalisation, le format Atom est apparu en 2003 et aurait dû, selon les dires de l'époque, supplanter les différentes implémentations de RSS. Même si cette conquête du monopole s'est soldée par un échec, le format est aujourd'hui très utilisé, mais le plus souvent, assez ironiquement, derrière l'appellation générique RSS.
Pour en apprendre plus sur les querelles entre RSS et Atom, voir notre article du 16 mai 2006 — Atom : présentation.

De la syndication aux lecteurs de flux

À l'origine conçue pour être utilisée par les producteurs de contenu, la technologie liée à RSS s'est très vite élargie aux préoccupations des visiteurs de sites. Ainsi sont apparus les lecteurs de flux RSS permettant aux internautes de recevoir de manière centralisée des informations issues de leurs sites favoris. La typologie des lecteurs de flux RSS est variée comme le montre notre article du 21 mai 2007 — Comment lire les flux RSS/Atom ? Panorama des lecteurs-agrégateurs RSS.

D'autres services complémentaires

Le format RSS est construit à partir du langage XML — on parle de dialecte XML — et constitue donc un excellent standard pour toute sorte de modification et de transformation ; de nombreux sites ont su exploiter ce potentiel et enrichir la technologie RSS. Le service le plus représentatif des possibilités offertes par RSS est certainement xfruits — malheureusement disparu aujourd'hui — présenté dans notre article du 11 janvier 2008. Si xfruits n'existe plus, d'autres sites proposent des outils similaires ; une simple recherche suffit bien souvent à les identifier.
Quelques exemples de recherche sur Google :
www.google.fr/search?q=%22rss+to+mail%22&ie=utf-8&oe=utf-8&lr=lang_fr
www.google.fr/search?q=%22rss+to+pdf%22&ie=utf-8&oe=utf-8&lr=lang_fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin