jeudi 11 janvier 2018

Ne dites plus « smartphone » ...

Au Journal officiel a été publiée une nouvelle liste de traductions recommandées pour des termes techniques étrangers. Dans cette édition, des termes courants comme IoT et smartphone ont désormais officiellement leur équivalent francisé.


Smart TV, Internet of Things ou encore smartphone : le vocabulaire de l’informatique et des télécoms regorge de termes anglais, dont certains sont très largement passés dans le langage courant. Cependant, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit-là de mots étrangers dont certains ont largement colonisé les esprits. Mais la Commission d’enrichissement de la langue française veille.

Au Journal officiel du 11 janvier, l’instance chargée de proposer un équivalent francisé de tous les termes étrangers qui prennent une certaine ampleur dans la langue a fait publier une nouvelle liste de traductions. Il ne faut par exemple plus dire smartphone mais mobile multifonction ou, à la rigueur, mobile. Quant à smart TV, il est dorénavant préférable de parler de téléviseur connecté.

L’INTELLIPHONE EST MORT

Comme toujours, les propositions de la Commission seront accueillies diversement : si des traductions comme téléviseur connecté (smart TV), Internet des objets (Internet of Things) et neutralité de l’Internet (net neutrality) passent sans trop de problème et sont globalement similaires avec les traductions officieuses qui circulaient déjà, d’autres termes feront davantage parler d’eux.

On pense à mobile multifonction (smartphone), alors qu’à l’usage on entend plutôt parler de téléphone intelligent ou d’intelliphone. Quant à fiber-optic et ses variantes, il est suggéré de parler de fibronique alors que le réflexe voudrait que l’on parle ici de fibre optique, tout simplement. Les autres termes en revanche, plus techniques et moins répandus, ne sont a priori pas de nature à être abondamment commentés.

MOBILE MULTIFONCTION, FIBRONIQUE ET NEUTRALITÉ DE L’INTERNET

Parmi les autres termes qui figurent dans la liste, signalons les termes de backbone, call scam et content delivery network. Nous voulons laissons le loisir de découvrir quelles sont les propositions francisés de la Commission d’enrichissement de la langue française. Notez au passage qu’à chaque fois, l’instance fournit une brève définition des termes dont elle a à s’occuper.

Par exemple pour la neutralité du net, elle est présentée comme « le principe selon lequel un FAI ou un opérateur de télécommunication doit garantir un traitement du trafic égal et non discriminatoire, quel que soit l’expéditeur, le destinataire ou le type et le contenu des données et des services. La neutralité de l’internet exclut, par exemple, qu’un opérateur bloque ou ralentisse certains échanges d’informations sur son réseau, ou en favorise d’autres ».



Et smartphone ? Il s’agit d’un « terminal mobile qui assure la téléphonie et l’accès à l’internet par voie radioélectrique, ainsi que d’autres fonctions informatiques ou multimédias. Le terme mobile désigne aussi un téléphone qui n’assure pas l’accès à l’internet ». Il est précisé au passage que l’ancienne proposition, terminal de poche, est abrogée. Celle-ci avait été suggérée fin 2009.

La Commission d’enrichissement de la langue française produit régulièrement des listes de termes français qu’elle recommande d’utiliser à la place des mots anglais. En 2017 par exemple, elle s’est penchée sur la blockchain et peer-to-peer mais aussi sur le cyberspace et l’advanced persistent threat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin