mardi 20 décembre 2016

Rappel : les risques du wifi public





L’utilisation du WiFi public est dangereuse
Les points d’accès sont à la disposition des clients dans de nombreux lieux publics comme les hôtels, les restaurants ou encore les aéroports, les trains… Cela permet aux consommateurs de garder un lien avec Internet même lors de leurs déplacements.

En théorie, le concept est attractif, mais la réalité est jonchée de problèmes de sécurité. Cet essor a aussi favorisé l’émergence des hackers qui sont de plus en plus nombreux à se focaliser sur ces réseaux qui présentent des vulnérabilités.
Pour se connecter au WiFi public, il est très rare qu’une authentification soit demandée. De ce fait, les pirates sont en mesure d’intégrer les réseaux et de piocher dans les données personnelles qui transitent. L’un des risques les plus importants concerne l’interception des informations. Pour cela, le hacker pirate le système et se positionne entre le client et le point d’accès. Lorsque ce dernier reçoit les données, elles ont également été envoyées au cybercriminel.

Ce problème engendre des conséquences dramatiques si le consommateur utilise le WiFi public pour effectuer une transaction bancaire. Il sera aussi en mesure de rassembler les identifiants de connexion et les mots de passe nécessaires aux différents comptes.
Les pirates informatiques adorent le partage des données

Lorsque vous utilisez un appareil (Smartphone, ordinateur, tablette…), vous avez la possibilité de partager vos données sur le réseau avec vos contacts. Les pirates informatiques utilisent cette faille et ont ainsi l’occasion de piller tout le contenu de la machine.

En parallèle, ils s’introduisent dans celle-ci et peuvent diffuser des malwares. Ces logiciels malveillants collectent des données, favorisent l’installation d’autres malwares, bloquent l’appareil et prennent même le contrôle du Smartphone.

Ce procédé est l’un des plus courants, car il est simple à mettre en place.
Les précautions à ne pas négliger pour être protégé

Il est facile de repérer un WiFi public qui ne bénéficie d’aucune protection, car il ne demandera pas d’authentification. La connexion s’effectue dès que vous aurez cliqué sur le point d’accès. Dans ce cas de figure, la plus grande prudence doit être au rendez-vous, car ces réseaux sont les plus vulnérables et ils restent la cible privilégiée des hackers.

Pour se protéger efficacement, il suffit de surfer en anonyme avec un VPN. Ce procédé est avantageux, il a la capacité de chiffrer toutes les données qui transitent. Par conséquent, le pirate informatique ne pourra pas rassembler les données, car elles seront codées.

Pour les utiliser, il sera nécessaire de procéder au déchiffrement avec un programme spécifique et ce travail demande beaucoup de temps et de la patience. Généralement, les hackers souhaitent obtenir rapidement ce qu’ils cherchent, ils abandonnent donc les proies qui utilisent un VPN.

Si vous avez l’intention d’utiliser un point d’accès public pour réaliser une transaction financière, il faudra vérifier l’utilisation du « HTTPS » qui met en place le certificat SSL. Les pirates ne pourront pas intercepter les données.
Deux astuces pour accroître le degré de protection

Nous avons vu que le partage des informations peut s’avérer nocif, il suffit de le désactiver dans les paramètres de l’appareil. Pour un ordinateur, la fonctionnalité se situe dans le « Panneau de configuration ».

Une machine est en mesure de se connecter à un réseau WiFi Public même si vous ne le souhaitez pas, car la fonctionnalité est activée par défaut.

Lorsque vous n’en éprouvez pas le besoin, il est avantageux de la désactiver, car un hacker pourrait se connecter à votre Smartphone sans que vous utilisiez Internet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin