vendredi 3 juillet 2015

Voici à quoi ressemblent les rayons laser avec lesquels Facebook veut connecter le monde

Facebook veut connecter le monde avec des drones et des lasers. Et son projet avance…

L’année dernière, Facebook avait fait l’acquisition d’une start-up baptisée Asctenta, spécialisée dans les drones solaires ou satellites atmosphérique.



Dans le cadre du projet Internet.org, l’idée du numéro un des réseaux sociaux est de connecter les zones privées d’infrastructures avec ces drones qui enverraient les données par le biais de rayons lasers.

Tout ceci ressemble à de la science-fiction mais pourtant, le projet est sérieux. Ainsi, il y a quelques heures,le PDG Mark Zuckerberg a partagé quelques images des rayons lasers que le numéro un des réseaux sociaux entend utiliser pour transmettre les data via ses drones à très longue endurance.

« Notre Connectivity Lab un système de communication par laser qui peut transmettre les data depuis le ciel vers les communautés. Cela va augmenter considérablement la vitesse de l’envoi de données sur de longues distances », peut-on lire. Le PDG explique aussi que normalement, les rayons sont invisibles, mais ont été colorés à l’occasion d’une démonstration.

Le 911 du net ?

Le projet Internet.org de Facebook ne suscite pas que de l’admiration. Dans certains pays, il permet déjàaux abonnés d’opérateurs partenaires comme Airtel de bénéficier d’accès gratuit à Facebook (naturellement) et à quelques autres services jugés nécessaires.

Mais si Facebook est souvent accusé de vouloir étendre son empire via ce projet, Mark Zuckerberg, lui,explique qu’il faut comparer celui-ci à un service d’urgence.

« Même si vous n’avez pas payé pour une offre téléphonique, vous pouvez appeler le 911 et si il y a [une urgence], vous obtenez une aide basique, et nous pensons qu’il devrait y avoir un équivalent de cela sur internet – où même si vous n’avez pas payé pour une offre data, vous pouvez accéder à des informations basiques sur la santé, à des outils pour le travail, pour l’éducation, pour communiquer […] », disait-il lors d’une interview avec Bloomberg.

Sinon, il y a quelques temps, peut-être par souci de neutralité, Internet.org avait annoncé le lancement d’une plateforme pour les développeurs. Mais bien entendu, tout défenseur du principe de la neutralité du net sera opposé à l’idée d’un réseau qui peut favoriser des services par rapport à d’autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin