mardi 10 mars 2015

Les utilisateurs de Mac sont confrontés à des cybermenaces tout aussi souvent que ceux d’autres appareils

La fin des idées reçues : selon une étude réalisée par Kaspersky Lab et B2B International, les utilisateurs de Mac sont confrontés à des cybermenaces tout aussi souvent que ceux d’autres appareils et font même face à une plus grande diversité de menaces.
etude

Même s’il y a plus de malwares sur les systèmes d’exploitation Windows cela ne signifie pas que les données de Mac soient à l’abri de tout risque comme en témoignent les résultats de l’enquête :
– 24 % des sondés utilisant un Mac comme principal moyen d’accès à Internet indiquent avoir été confrontés à des malwares au cours de l’année 2014 contre 32% pour les utilisateurs de PC.
– 13 % des utilisateurs de Mac ont été visés par un ransomware, un logiciel collectant des données personnelles dans le but de soutirer de l’argent ou des données, contre 9 % de leurs homologues Windows.
– La situation est similaire si l’on compare les menaces ciblant les données financières : des incidents ont été signalés par 51 % des utilisateurs d’OS X contre 43 % des utilisateurs de Windows.
De plus, les utilisateurs de Mac seraient généralement moins conscients des cybermenaces que ceux de Windows :
– 39 % des utilisateurs de MacBook n’ont jamais, ou que très rarement entendu parler de ransomware et 30 % ignorent l’existence de programmes malveillants susceptibles d’exploiter les vulnérabilités des logiciels.
– À titre de comparaison, sur l’ensemble des personnes interrogées, 33 % n’ont pas une bonne connaissance des ransomwares et 28 % ne sont pas au courant des exploitations de vulnérabilités.
Enfin, l’enquête révèle également que la moitié des utilisateurs de Mac ne voient pas toujours la nécessité d’installer des logiciels pour naviguer sur Internet, puisque seuls 47 % des ordinateurs portables MacBook et 59 % des Mac sont protégés. En outre, lorsque les utilisateurs d’ordinateurs Apple choisissent une solution de sécurité pour leur équipement, ils sont :
– 41 % à faire du prix leur priorité,
– 36 % à privilégier la qualité de détection,
– Et 33% à considérer l’impact du logiciel sur les performances de l’ordinateur.
En comparaison, les utilisateurs de Windows donnent la priorité à l’efficacité de la détection des malwares (47 %), suivi du coût de la solution (42 %) et de sa capacité à lutter contre les cybermenaces (31 %).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin