vendredi 9 janvier 2015

Test du Google Cardboard, la réalité virtuelle en carton

2015 sera assurément l’année de la réalité virtuelle grand public ! Il faut dire qu’après avoir échoué dans leur tentative d’imposer la 3D dans nos foyers, les constructeurs et les éditeurs cherchent l’idée de concept capable d’engendrer un “effet iPad” (l’objet dont personne n’avait besoin jusqu’à ce que ça existe !). C’est alors qu’apparaît une petite start-up nommée Oculus VR qui réussi à faire parler d’elle à la fois pour vouloir relancer le concept de réalité virtuelle – que tout le monde pensait abandonné avant les années 2000 – et pour avoir réussi sa campagne Kickstarter pour concrétiser son projet.


I believe I can fly !

Facebook (qui rachète alors Oculus VR), Samsung, Sony, Microsoft… Tous se mettent alors à travailler sur leur modèle de casque qui semble tant intéresser les gens et qu’ils pourront vendre quelques centaines d’euros. C’est alors que Google entre lui aussi dans la course avec sa version du casque de réalité virtuelle… à monter soi-même !

C’est en constatant que les technologies nécessaires pour un casque VR (Virtual Reality) sont présentes dans n’importe quel smartphone contemporain que deux français du Google Cultural Institute, David Coz et Damien Henry, imaginent un ingénieux système permettant de reproduire les sensations de la réalité virtuelle pour seulement 2$ de matériel : un peu de carton, des aimants et des lentilles empruntées au Durovis Dive, un concept parallèle utilisant aussi le smartphone mais en moins “low-tech”.

On ne peut faire plus simple !


Quoi de mieux alors, pour se plonger dans la grande aventure de la réalité virtuelle sans se ruiner ? Nous avons testé pour vous ce drôle de petit accessoire qui pourrait être bien plus qu’un gadget amusant.

Comment se le procurer ?




Il y a deux moyens d’obtenir un Google Cardboard : en acheter un, ou le découper soi-même dans le carton de son choix (boite à pizza ?) en suivant les plans fournis gratuitement par Google ici. Pour des raisons pratiques, et aussi parce que les travaux manuels finissent toujours aux urgences chez moi, j’ai préféré le commander. De nombreuses boutiques en ligne ont fait leur apparition, proposant pléthore de modèles autant de gammes de prix :


Virtual Reality Cardboard Toolkit | DODOcase
I AM Cardboard – Be Virtually Anyone You Want To Be !

Virtual Reality with a flair

Unofficial Cardboard™

Si vous n’êtes pas pressés, la meilleure offre disponible est sur Tinydeal.com où pour moins de 3€ sans frais de port vous obtenez votre Cardboard au bout d’environ… un mois !
Si vous êtes sensible au mal des transports, passez votre chemin !

Une fois l’appareil monté, il fait encore plus cheap que sur les photos ! Mais on est sous le charme devant tant d’ingéniosité : une paroi sépare l’écran de votre smartphone en deux parties, les lentilles optiques permettent de projeter notre regard comme si l’écran était à plusieurs mètres, et deux aimants placés dans des encoches font office de bouton déclencheur en affolant la boussole du téléphone. Le Low-Tech dans toute sa splendeur !

« Oh ! Ouah ! »

Mais comme c’est le smartphone qui fait tout le boulot, il faut d’abord installer des applications compatibles. En plus des application recommandés par Google, j’ai donc installé toutes sortes d’applis trouvées en cherchant simplement avec le mot-clé “Cardboard” sur mon LG-G2 (de nombreuses applications existent également sur l’App Shop d’Apple) et en avant pour un tour de fête foraine ! Isolé des paramètres extérieurs, le cerveau reçoit les images que lui envoient les yeux comme étant la nouvelle réalité alors que l’oreille interne lui dit que le corps reste immobile. Ce conflit d’information va donner la nausée à bien des utilisateurs en à peine quelques minutes d’utilisation surtout si l’application simule un mouvement, comme un tour en montagnes russes. C’est très amusant de regarder la réaction des gens à qui on le fait essayer : ça gesticule, ça fait des “Oh” et des “Ouah”. Et puis on se rend compte qu’on est tout aussi ridicule qu’eux quand on pose l’appareil sur le nez ! Petits moments de rigolade pour pas cher, mais pour quelques minutes seulement. Hors de question de rester isolé casque devant les yeux devant tout le monde, et c’est probablement le principal obstacle que devront affronter les futurs casques VR qui vont déferler cette année : en dehors de la découverte et du côté “je te fais essayer”, c’est un système à l’opposé de la convivialité. A utiliser seul donc, pour des jeux ou des films.
“Mais ça sert à quoi, en fait ?”

Cette question, beaucoup me l’ont posée. Et c’est vrai qu’une fois les “Oh” et les “Ouah”, on a rapidement l’impression d’avoir déjà fait le tour du concept et que toutes les applications font finalement la même chose. On repose alors le Cardboard, on récupère son téléphone et on passe à autre chose. Et pourtant, tout comme l’iPad à sa sortie, le casque de réalité virtuelle en général cache un potentiel énorme qui ne demande qu’à être exploité par d’ingénieux développeurs ! Et du coup les possibilités sont infinies : une jeune femme a ainsi permis à sa grand-mère mourante et alitée de pouvoir se promener virtuellement dans des lieux paradisiaques. L’immersion dans les jeux vidéo sera maximale, les chirurgiens pourront s’en servir pour opérer un patient à des milliers de kilomètres… Le Cardboard en particulier grâce à son faible coût, peut facilement servir de support publicitaire à utilisation ponctuelle : un agent immobilier ou un musée peuvent en offrir à leurs clients pour leur proposer des visites virtuelles criantes de réalisme. Un constructeur automobile vous fera essayer son dernier modèle sans bouger de votre fauteuil…

Peut-être un jour nous retrouverons-nous comme dans ces films d’anticipation où tout le monde vit, travaille, se divertit dans un monde virtuel connecté sans bouger de chez soi… Mais bon, pour le moment à part quelques roller-coasters, on n’a pas d’inquiétudes à avoir de ce côté là. Voici justement une petite sélection d’applications gratuites sous Android qui méritent de s’y attarder :
Cardboard





L’application de base, par Google. Idéale pour les démos. Visitez Versailles, surfez sur Youtube, promenez-vous sur Google Earth ou admirez des objets sous tous les angles. A tester absolument.


Cardboard – Android Apps on Google Play
Roller Coaster VR





Des simulations de Grand Huit, vous en trouverez des dizaines. A l’intérêt limité, ce seront elles qui feront fureur lors des soirées entre amis. Celle-ci est gratuite et vertigineuse !


Roller Coaster VR – Android Apps on Google Play
Sisters





Regarder un film d’épouvante, c’est bien. Le vivre c’est mieux ! A travers une expérience courte mais intense, frissonnez de vous retrouver dans un manoir hanté jusqu’à l’os. A utiliser avec des écouteurs.

Sisters – Android Apps on Google Play
Vanguard V





Enfin un vrai jeu, me direz-vous ! Effectivement, sans connecter une manette bluetooth les jeux ne sont pas légion. Celui-ci fait plus office de démo, mais sa réalisation est soignée, les contrôles tout aux mouvements de tête marchent bien et la 3D ne fatigue pas !


Vanguard V Google Cardboard – Android Apps on Google Play
Lost in the Kismet





Un autre vrai jeu ! Cette fois c’est un escape game, ces jeux où vous êtes enfermés dans une pièce et où vous devez trouver le moyen de vous en échapper en résolvant des énigmes. Très immersif, il vous faudra regarder vraiment partout. Pour interagir avec un objet il vous suffit de le regarder; on ne peut plus simple mais un peu trop court hélas…

Lost In The Kismet – VR Escape – Applications Android sur Google Play
Archos Video Player





De nombreuses applications de lecture vidéo sont disponibles et marchent bien : à vous de choisir. Mais pour ce qui est des films en 3D, ils sont très volumineux et la place manque très vite sur nos smartphones. Une fois que l’on a installé le pack de codecs vidéos, le player d’Archos peut lire tous les formats qu’ils soient sur le téléphone ou sur votre réseau local ! Excellente application vous permettant aussi de gérer votre médiathèque avec téléchargement des affiches et des sous-titres, il ne lui manquait que le support des films 3D. C’est chose faite depuis qu’Archos commercialise lui aussi un casque VR pour smartphones. Vous avez ainsi pour une bouchée de pain un système vous permettant de regarder des films en 3D avec un certain confort, je dois l’avouer. Cerise sur le gâteau, l’image reste droite quelle que soit votre position, vous permettant d’en profiter même dans votre lit. Coup de cœur.


Archos Video Player Free – Android Apps on Google Play

Conclusion


Simple gadget ? Pour le moment oui. Mais avec un énorme potentiel ! Tant que les développeurs rivaliseront d’idées ingénieuses, je suis confiant. Le Google Cardboard est idéal pour tester la réalité virtuelle sans se ruiner. D’autant plus utile que toutes les applications compatibles Cardboard fonctionnent par essence avec tous les modèles de casques VR pour smartphones du marché. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre opinion et savoir si vous avez le pied marin avant de craquer pour l’Oculus Rift ou autre.


Si vous avez essayé le Google Cardboard ou un autre casque VR pour smartphones, quelles sont les applis qui vous ont le plus marqué ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin