Hier lors de son discours de clôture du séminaire du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, François Hollande, président de la République, a évoqué le problème de la redevance audiovisuelle et s’est déclaré favorable à « une assiette plus large et plus juste » pour cette dernière !
La redevance fait l’objet de beaucoup de questions. La seule détention du poste de télévision ne peut pas être exclue de cette réflexion puisqu’on peut regarder les chaînes du service public sur d’autres instruments que la télévision.
En d’autres termes, les usages ont changé et si cette année le délai pour soumettre les autres écrans (smartphones, tablettes, ordinateurs…) à cette redevance était court, cela ne devrait pas être le cas l’an prochain ! Les 3 à 5 % de foyers français qui déclarent ne pas posséder de télévision vont donc forcément passer à la caisse. Pour info en 2015, la contribution à l’audiovisuel public va finalement augmenter de 3 € pour atteindre 136 €. Pour payer cette redevance, il faut être soumis à la taxe d’habitation. Les personnes de plus de 75 ans et les handicapés sont exonérés.
French President Francois Hollande delivers the closing speech at the seminar "Audiovisual, economic force" organised by France's audiovisual regulatory body, the CSA, in Paris