samedi 16 février 2013

Une start-up française pour concurrencer Google.

Source : universfreebox.com

Un nouveau moteur de recherche fait son apparition sur la toile pour tenter de concurrencer Google. Il est développé par une Start Up française et lancé en version bêta il y a quelques semaines : "Qwant" 

Sa charte graphique et les couleurs choisies rappellent étrangement celles du moteur de recherche américain :  

 

Opérationnel dans 35 pays, disponible en 15 langues différentes, le moteur est à la recherche de son propre marché pour aller rogner sur les plates-bandes de Google. Il tentera de faire mieux que le moteur de recherche de Microsoft, Bing, qui malgré les milliards investis n’est resté qu’anecdotique. Quareo-Exalead le moteur de recherche européen n’a jamais eu la moindre visibilité sur la toile... Bien d’’autres se sont cassés les dents. Pour Eric Leandri directeur Général et cofondateur de Qwant ne s’inquiète pas : 

  

" La concurrence échoue car elle essaye de faire la même chose que Google en moins bien. Nous n’essayons pas de battre Google mais de faire différemment." 

   

A chaque mot-clé tapé, le moteur vous proposera des liens de recherche, les dernières actualités , des vidéos, les dernières publications des réseaux sociaux ou de boutiques en ligne. Nous l’avons essayé pour vous en recherchant "Univers Freebox". Les résultats sont intéressants : Nous retrouvons des liens des pages principales du site en "web", les derniers articles écrits en "live", les derniers "tweets" et "retweets" de nos articles. 

  

 

Quant aux vidéos proposées, elles sont pour la plupart directement visionnables sans changer de page et sans modifier l’onglet de recherche. Il est également possible d’interragir socialement sur Facebook et Twitter directement sur le moteur de recherche. 

  

"Google reste le meilleur moteur du monde et de loin. Il permet à l’internaute de facilement trouver ce qu’il cherche. Mais il pousse aussi ses propres services au détriment des autres comme dans le cas du web social. Google souhaite garder l’internaute dans son univers et ne montrera pas le contenu de Facebook, par exemple. la réalité des résultats n’est pas toujours complète." 

  

Pour le président fondateur Jean Manuel Rozan se faire une place a côté du géant qui aspire 90 % des recherches en France serait déjà une victoire : " Il y a deux milliards d’internautes. Si j’en convainc quelques pour-cent, je serais satisfait." 

  

Source : Le Nouvel Economiste 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin