samedi 8 décembre 2012

Le Knowledge Graph est enfin là


Révolutionner la recherche sur internet, c’est le pari fou que s’est lancé Google avec son Knowledge Graph.
Le Knowledge Graph s’appuie sur la recherche sémantique qui tire profit d’une gigantesque base de données. Cette dernière regroupe des entités en tous genres (films, personnes…) mais aussi des faits et liens entre ces objets. Ce sont véritablement ces liens qui constituent l’ossature du Knowledge Graph. Ils rapprochent les personnes, les évènements et les faits entre eux. Google introduit pour l’occasion la recherche par un questionnement dans un langage dit « naturel ».

Mais qui dit « langage » et « sémantique », dit qu’il nécessite d’être adapté aux différentes langues. C’est ce qu’annonce précisément la firme de Mountain View dans une contribution blog.

On se souvient qu’en août 2012, Amit Singhal, vice-président de Google, annonçait le début du déploiement (hors Etats-Unis) en langue anglaise et ce, en précisant « avant que les internautes du monde entier ne soient ensuite concernés. » Cette période est arrivée puisque dans les jours qui suivent Google va débuter son déploiement en espagnol, français, allemand, portugais, japonais, russe et italien.

Knowledge Graph Google Presse Citron 392x300 Le Knowledge Graph est enfin là

La localisation géographique sera également prise en compte pour dispenser les résultats. Google s’appuie sur l’exemple du mot « Football » qui ne correspond pas au même sport de part et d’autre de l’Atlantique.
Accessoirement, Google indique que le Knowledge Graph embrasse désormais 570 millions d’entités, 18 milliards de faits et de connexions (entre entités) et qu’il est trois fois plus sollicité qu’à son lancement.
(source)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin