mardi 27 mars 2012

Édito : Windows 8 a-t-il un problème d'ergonomie ?

Source: PC INpact
La sortie de la Consumer Preview de Windows 8 a provoqué de nombreuses réactions, comme toujours lorsqu'un nouveau Windows apparaît. Mais cette fois, Microsoft a rué dans les brancards : une toute nouvelle interface, baptisée Metro, s’incarne dans un nouveau Start Screen, devenu incontournable puisque le menu Démarrer a disparu. Démarche très ambitieuse, cassure dans les habitudes, ou catastrophe annoncée  ?


win8 windows 8

Le tactile avant tout

L’ambition affichée par Microsoft est de fournir une interface adaptée au tactile. Windows 8 sera à la fois un système d’exploitation pour les machines classiques et pour les tablettes. Avec Metro, l’éditeur propose donc un Start Screen qui peut s’utiliser aussi bien avec le duo clavier/souris qu’au doigt.

Le principe général est assez simple. À la manière de Windows Phone 7, l’utilisateur arrive sur un écran d’accueil constitué de vignettes représentant à des applications ou services. Chacune est capable de fournir des informations tout en étant un raccourci vers l’application. Par exemple, la vignette d’un client email indiquera aussi le nombre d’emails non lus, tandis que celle d'un calendrier indiquera la date et l’événement le plus proche en attente. On peut imaginer un client BitTorrent dont la vignette exposerait le nombre de transferts terminés ainsi que les vitesses globales de téléchargement et d’upload.

Le Start Screen est donc un tableau de bord dont l'ambition est de présenter une vue d’ensemble des données et services de l’utilisateur. La sélection des vignettes offre ainsi une alternative : une application Metro ou une application Desktop (voire le Desktop lui-même). Deux visions totalement opposées vont donc cohabiter, ce qui ne manquera de provoquer des confusions et des soucis d’ergonomie, comme nous le verrons plus tard.

Les apports du Start Screen et de la philosophie Metro

L'’interface Metro dispose de nombreux atouts. La vision de type « tableau de bord » offre d’abord une véritable efficacité pour la consultation des nouveaux évènements dans leur ensemble.

Mais le plus gros avantage est que cette interface se manipule très facilement au doigt. La réactivité est excellente, les animations sont fluides, et l’ensemble se pilote de manière intuitive. Ce qui permet d’ailleurs d’aborder les principes fondamentaux de Metro :
  • Le zoom sémantique, qui permet d’avoir une vue d’ensemble des tuiles pour les déplacer, les renommer, les regrouper, etc.
  • Le coin actif supérieur gauche affiche une liste de miniatures des applications actives, la Switch Bar
  • Le coin actif inférieur gauche qui donne accès à l’application précédente ou, depuis le Desktop, au Start Screen
  • Les coins actifs supérieur et inférieur droits affichent la Charm Bar, qui donne accès aux fonctions attenantes à l’application, notamment tout ce qui touche au partage
win8 windows 8win8 windows 8

Une autre manipulation inhérente aux applications Metro est qu’on peut la placer en mode « dock » à droite ou à gauche de l’écran. Cette capacité est valable avec le Desktop qui peut être accompagné par une application réduite restant accrochée. Une ligne de démarcation sépare les deux zones, et on peut la faire glisser pour inverser les positions.

win8 windows 8 

En outre, Windows 8 propose tout un ensemble de fonctionnalités conçues pour "faciliter" la vie, notamment pour ceux qui possèdent plusieurs machines. Le compte Live joue une grande importance et peut synchroniser de nombreuses informations. Les applications tierces peuvent s’en servir pour synchroniser leurs propres données, ainsi que leur état. Ce dernier est alors cohérent sur l’ensemble des machines reliées au compte. En outre, Windows 8 peut être réinitialisé vers ses paramètres d’usine, en gardant ou non les données personnelles.

win8 windows 8

Le choc Desktop/Metro

Tout ceci est bien beau, mais qu’en est-il des utilisateurs classiques qui veulent simplement utiliser le Bureau traditionnel ?

C’est ici le principal point noir de Windows 8. Microsoft a choisi de supprimer le menu Démarrer pour que le Start Screen devienne le lieu de passage obligé. Il est vrai qu’on envoie la souris en bas à gauche sans y prêter attention, mais c’est surtout la cassure très nette engendrée dans l’ergonomie qui se révèle difficile.

Les accès principaux et les icônes des applications sont présents dans le Start Screen. Du coup, lorsque vous installez une application, son raccourci vient s’y placer automatique. Un cas concret : vous installez Office et souhaitez épingler le raccourci Word à la barre des tâches. Vous devez vous rendre dans le Start Screen, où deux choix s’offrent à vous :
  1. Lancer l’application puis faire un clic droit sur son icône dans la barre des tâches pour l’épingler
  2. Faire un clic droit sur la vignette du Start Screen et sélectionner l’épinglage dans la barre des tâches
win8 windows 8 

Dans un cas comme dans l’autre, l’utilisateur doit utiliser le Start Screen. Or, les nouveaux arrivants n’auront pas une connaissance innée de cet environnement. Ils partiront donc à sa découverte. La courbe de progression de départ sera lente. Il faudra tâtonner, chercher. Bref, le Start Screen risque d'être source d'agacements. Du coup, si Microsoft laisse un plein accès au Desktop, pourquoi donc le Start Screen a-t-il été rendu incontournable ?

Certes, à terme, tous les raccourcis seront en place dans la barre des tâches, moins on aura besoin du Start Screen. Cependant, l’utilisateur ne sera pas sorti pour autant de l’auberge.

Il existe réellement des problèmes d’ergonomie

Si le principal problème réside dans l’utilisation quasi forcée du Start Screen, on se rend compte rapidement que Windows 8 est bien, en l’état, un « work in progress ». Le fait d’ailleurs que Microsoft ait choisi l’appellation « Consumer Preview » et non « bêta » n’est pas un hasard : la bêta reflète traditionnellement un état avancé de Windows, comme c’était le cas de Windows 7. Les bases sont en place, l’expérience utilisateur est aboutie et l’éditeur s’occupe surtout par la suite de corriger les bugs. Ce ne sera pas le cas avec Windows 8 : Microsoft va devoir prendre en compte de nombreux retours, aussi bien des utilisateurs externes qu’en interne, puisque les propres employés de la firme donnent également leur avis.

Et des avis, il y en a à donner.

Premièrement, si les principes fondamentaux de Metro sont bons, il existe de sérieux problèmes, notamment avec le plein écran. Avec les années, les écrans des PC sont de plus en plus grands, ce qui permet d’afficher un nombre croissant d’informations, notamment via des fenêtres disposées comme on le souhaite. Metro focalise l’attention sur un maximum de deux applications : l’une active occupant la majorité de l’écran, l’autre en dock. On perd de vue les autres applications.

win8 windows 8

L’augmentation de la taille des écrans provoque également des voyages de souris prononcés. Cela concerne en particulier le bord gauche de l’écran, pour appeler le Start Screen ou la liste des applications actives.

Une action simple comme le lancement du panneau de configuration devient du coup un vrai casse-tête, d’autant qu’il existe deux panneaux. La Charm Bar est accessible depuis le bureau, sur la roue crantée, puis en cliquant sur Panneau de configuration. Si l’on veut accéder au Panneau Metro, avec ses options spécifiques, il faudra à ce dernier stade cliquer sur « Plus de paramètres ». Tout ceci manque fort d’intuitivité !

win8 windows 8 

Troisièmement, certaines opérations de base, qu'on qualifie de « triviales », sont trop  complexes à mettre en œuvre.

Vous souhaitez éteindre ou redémarrer votre ordinateur ? Il va falloir passer par d'autres méthodes. Le plus rapide reste de passer par la Charms Bar (coins actifs droits ou Windows + I) pour accéder au fameux interrupteur. Notez que si vous êtes sur le Desktop, vous pourrez toujours utiliser la bonne vieille combinaison ALT+F4. Enfin, l'interrupteur est également présent sur l'écran de connexion.

Enfin, Microsoft met clairement l’accent sur WinRT pour les développeurs tiers. C'est le nouvel environnement permettant de créer des applications Metro. On imagine donc que plus le temps va passer, plus le Store va se remplir de créations utiles et bien conçues. Seulement voilà : pour en profiter, il faudra basculer dans l’univers Metro et donc se contenter d’une ou deux applications à l’écran. Pas évident donc de rédiger un rapport dans Word, tout en gardant un œil sur plusieurs autres fenêtres (Skype, Twitter, etc.).

On en vient à la question de l’évolution logicielle sur le Desktop. La quasi-totalité des améliorations de Windows 8 est concentrée dans les bases techniques et Metro. Sur le Desktop, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les applications Win32 continueront à fonctionner de la même manière. Mais comment des éditeurs tels qu’Adobe vont-ils améliorer leurs produits ? Resteront-ils focalisés sur Win32 autant qu’ils le pourront ? Basculeront-ils vers Metro avec les limitations inhérentes de ce dernier pour l’instant ?

Dans tous les cas, Metro possède de nombreuses qualités. On pourrait dire en résumé que ce qui manque, dans l’état actuel des choses, ce sont simplement des liens renforcés entre le nouvel environnement et le Desktop. Microsoft doit absolument se pencher sur la facilité d’utilisation de son système pour les clients classiques qui utiliseront avant tout le Bureau : le Start Screen, aussi sympathique soit-il, risque fort de décontenancer des centaines de millions d’utilisateurs.

2 commentaires:

  1. Ce n'est jamais qu'un avis mais je pense que ceux qui utilisent déjà un smartphone n'auront aucun soucis, même avec un desktop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut penser à ceux qui viennent de passer de XP à Windows 7 avec difficulté. Je pense que la fin d'article est très juste "le Start Screen, aussi sympathique soit-il, risque fort de décontenancer des centaines de millions d’utilisateurs". Les habitudes créées sont tenaces. De là à ce que tout monde passe à Linux ou Ubuntu ...

      Supprimer

A ne pas manquer

LinkWithin