jeudi 8 mars 2012

Admirez Van Eyck à la loupe

Source: Levif.be


Closer to Van Eyck est en ligne : un site époustouflant, pour zoomer sur les détails microscopiques du chef-d’œuvre de la peinture des primitifs flamands.
© Closer to Van Eyck



Documents disponibles dans le réseau de Rueil-Malmaison sur Van Eyck


L’Adoration de l’Agneau mystique, polyptyque complexe des frères van Eyck, montre dans son deuxième panneau de chêne, celui dit des Anges chantants, un jeune homme richement vêtu d’un manteau rouge fermé par une broche. Approchez-vous du bijou : un assemblage de perles et d’émeraudes encadre un saphir, pas plus gros qu’une phalange de petit doigt.

Combien de spectateurs l’ont-ils admiré, ce caillou bleu, depuis 1432 ? Des millions, sûrement. Mais… venez plus près. Dans le reflet de la pierre précieuse, un miracle : les artistes ont peint, minuscule mais tout à fait reconnaissable, la Vijdkapel, la chapelle de la cathédrale Saint-Bavon, à Gand, où le chef-d’œuvre fut initialement accroché. Cette délicatesse infime, seule une poignée de privilégiés (historiens de l’art, restaurateurs…) l’avaient notée.

 Jusqu’ici… Car voici que ce détail, comme des dizaines d’autres tout aussi fascinants, sont désormais à la portée de tous les amateurs du bel Agneau, qui sont légion, dans le monde !
 L’Institut royal du patrimoine artistique (Irpa, à Bruxelles) vient en effet de lancer un site internet interactif qui permet de zoomer dans les moindres recoins du retable.

 Des milliers de « blocs » de quelques centimètres carrés ont été photographiés un à un, en très haute résolution, avant d’être assemblés digitalement, pour reconstruire des images que l’on peut désormais agrandir ou rétrécir d’un seul clic. Financé par la Getty Foundation (Californie), le site permet aussi de comparer les prises de vue sous lumière visible, infrarouge, ou rayons X : où l’on découvre encore d’autres merveilles, tels des traces d’instruments ou des repentirs des grands maîtres…
Valérie Colin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin