Tout va bien pour l’industrie du film
On sait que si les ayants-droits, l'industrie de la musique et du film et autres presseurs de CD/DVD se battent pour que chaque individu soit surveillé sur le net, c'est parce qu'ils perdent de la thune... Mais est-ce vrai ?
C'est ce qu'à voulu démontrer le site Information is Beautiful, qui grâce à des chiffres disponibles publiquement et quelques calculs croisé disponibles ici pour la plus grande transparence, a a pu réaliser ces graphiques :
Sur le premier, on peut voir que l'argent rapporté par le cinéma et la vente de DVD/BluRay uniquement sur le territoire a baissé de seulement -5% entre 2001 et aujourd'hui. Mais c'est vrai, ça a baissé.
Par contre, sur le second graph, on peut voir que l'argent rapporté par le cinéma (il n'ont pas eu les chiffres sur la vente de DVD/BD) au niveau mondial a fait un bon de +54% entre 2001 et aujourd'hui ! C'est une sacrée progression

US film industry 126 Tout va bien pour lindustrie du film
Du coup, en faisant la moyenne de cette baisse et de cette progression, nos statisticiens arrivent à la conclusion que les ventes mondiales de DVD sont en baisse de 10% depuis 2001 mais que d'une manière globale, les revenus de l'industrie du cinéma a augmenté de 5% depuis 2001. C'est sûr que ce n'est pas une augmentation magique, mais ça reste quand même une belle augmentation. Qui peut en dire autant de son entreprise ou de sa fiche de paye ?
Tout ça pour dire que l'industrie du cinéma aux Etats-Unis ne connait pas la crise, n'est pas en faillite et par conséquent n'a pas besoin que les gouvernements vendus du monde entier lui tendent la main et investissent des millions pour la sauver. Par exemple, en France, on a investit des millions (et on continue) dans un truc qui s'appelle Hadopi et qui jusqu'à présent n'a eu aucun effet ni sur le téléchargement illégal, ni sur la création, mais qui permet juste à quelques nantis de bouffer à la fin du mois. Ça créé de l'emploi avec nos impôts, c'est bien.
Rassurez vous, il n'y a rien à sauver, tout va bien pour l'industrie du divertissement. Bref, ils se foutent de nos gueules depuis trop longtemps... Et ce n'est pas moi qui le dit mais des chiffres qui ont été données principalement par la MPAA (PDF).
Merci à Flavie pour le partage.
Source et photo