Google Maps fausse-t-il la concurrence avec ses services gratuits de cartographie aux entreprises ? Oui, juge le tribunal de commerce de Paris, qui condamne Google et sa filiale française pour abus de position dominante.

Dans son jugement, rendu mardi 31 janvier mais révélé seulement mercredi, le tribunal condamne le géant américain de l'internet à 15 000 euros d'amende ainsi qu'à 500 000 euros de dommages et intérêts "en réparation des préjudices subis". Cette somme est à verser à l'entreprise de cartographie française Bottin Carto, à l'origine de la plainte.
Google se pose en défenseur de l'internet libre et gratuit
Google France a l'intention de faire appel de cette condamnation. "Nous demeurons convaincus qu’un outil cartographique de haute qualité, libre et gratuit est bénéfique tant pour les internautes que pour les propriétaires de sites web, réagit un porte-parole de Google France. La concurrence sur ce secteur demeure réelle pour nous, tant en France qu’à l’international."
"Une décision sans précédent"
"C'est la fin d'un combat de deux ans, une décision sans précédent, une condamnation solidaire de Google Inc. et de Google France", se félicite MJean-David Scemama, avocat de Bottin Carto.
La société, qui fournit contre rémunération des plans d'accès, des cartes de localisation et d'itinéraires en ligne, considérait que l'application Google Maps faussait les règles de la concurrence en offrant gratuitement aux entreprises le même service alors qu'elle-même subit des coûts pour concevoir son produit.
FTVi avec AFP