vendredi 6 janvier 2012

Quelques "easter eggs" ou oeufs de Pâques du Web

Source: Les infostratèges

En informatique, un easter egg — œuf de Pâques en français, ou œuf décoré — est un segment code caché dans une application. Ce code, volontairement placé par le programmeur et non référencé dans la documentation, ne s'exécute que si certaines conditions sont remplies ; l’idée est de produire un comportement inattendu de l'application pour surprendre l’utilisateur.


Attention, les easter eggs ne sauraient en aucun cas être assimilés à des codes malveillants, leurs intentions sont pacifiques et le plus souvent, ils sont humoristiques. Ainsi peut-on voir ponctuellement le logo du lecteur multimédia VLC media player revêtu d’un bonnet de père Noël en période de fête.

Les easter eggs chez Google

Les programmeurs de chez Google glissent régulièrement quelques surprises dans le cœur même du moteur de recherche. En voici quelques exemples.

Un œuf givré

Lorsqu'on lance une recherche Google sur l'expression let it snow — en référence à la chanson de Dean Martin — on peut observer la neige tomber et le givre couvrir peu à peu l'écran. Deux solutions alors pour décongeler Google : appuyer sur le bouton Defrost lors de son apparition ou gratter le givre sur l’écran avec le curseur de la souris.
Lancer cette recherche : www.google.fr/search?q=let+it+snow

Traversée du Pacific en kayac

Le calcul d'itinéraire de Google Maps ne sous-estime pas les capacités physiques des internautes. Pour s'en rendre compte, se rendre sur Google Maps et simuler un itinéraire entre les USA et le Japon (entre Seattle et Tokyo par exemple). Google propose alors un itinéraire peu banal pour joindre les deux pays : la traversée du Pacifique en kayac — avec tout de même un transit par Honolulu pour ne pas tout faire d'une traite.
Lien vers Google Maps : maps.google.fr/

La réponse absolue

Les amateurs de science fiction comprendront peut-être pourquoi la réponse obtenue à la recherche answer to life the universe and everything est 42.
Lancer cette recherche : www.google.fr/search?q=answer+to+life+the+universe+and+everything
Dans Le guide du voyageur galactique de Douglas Adams, Pensées profondes, un ordinateur surpuissant détermine fermement après des millions d'années de réflexion que la réponse ultime à la Grande Question est 42.

Un petit tour pour rien

Toujours sur le moteur de recherche Google, saisir l’expression do a barell roll — littéralement : faire un tonneau — et la page fera un tour sur elle-même.
Lancer cette recherche : www.google.fr/search?q=do+a+barrel+roll

D'autres easter eggs

Bien sûr les easter eggs ne sont pas inhérents à Google. On les retrouve dans d'autres applications.

Le livre de Mozilla

Sur un navigateur de la famille Mozilla lorsqu'on saisit dans la barre d'adresse about:mozilla une page cachée apparaît. Celle-ci fait référence à un pseudo livre apocalyptique : Le livre de Mozilla.
Essayer (uniquement sur une navigateur de la famille Mozilla) about:mozilla

Le code Konami

Le code Konami est une combinaison de touches permettant d'activer des fonctionnalités cachées dans certains jeux vidéo de Konami — société japonaise spécialisée dans le développement de jeux vidéo. Cette combinaison ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → B A (à saisir dans l'odre) est encore utilisée aujourd'hui sur Google Reader ou encore sur Dalymotion lors de la lecture d'une vidéo — nous laissons le soin au lecteur d'en découvrir les effets.

Jouer au serpent sur Youtube

Le lecteur vidéo de Youtube cache dans ses fonctionnalités le célèbre jeu du serpent — Snake. Pour l'activer, lorsque la barre de progression de la vidéo est affichée sur le lecteur, appuyer pendant trois secondes sur la touche ← puis (sans relâcher) appuyer brièvement sur la touche ↓ et relâcher le tout. Bonne partie !

Quelques easter eggs de plus

Le navigateur Firefox est un robot : about:robots (ne fonctionne que sur Firefox)
Faire tilter Google : www.google.fr/search?q=tilt
Le chiffre solitaire : www.google.fr/search?q=the+loneliest+number

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin