samedi 22 octobre 2011

Steve Jobs voulait « détruire » Android, ce « produit volé »

Source: Gizmodo


Steve Jobs
n’est plus mais des morceaux choisis de sa biographie alimentent déjà la polémique. Et il y a de quoi…

Ce sont des morceaux choisis de la biographie de Steve Jobs écrite par Walter Isaacson qui mettent le feu aux poudres.

On y découvre en particulier l’animosité du cofondateur d’Apple envers Google pour les « vols d’idées et de brevets d’Apple » par Google pour la création d’Android.

Jobs reprochait à Android d’avoir copié iOS suite au succès de l’iPhone et donc sa propre vision du téléphone. Selon la biographie, Jobs aurait promis qu’il allait « détruire » Android pour la simple raison qu’il estimait qu’il s’agissait d’un « produit volé« .

« Je serai actif jusqu’à mon dernier souffle« , a-t-il dit au biographe, « et je dépenserai jusqu’au moindre centime des 40 milliards de dollars qu’Apple a à la banque pour réparer cette injustice. » Dans la biographie on découvre également que Jobs avait tenté de convaincre Google de ne pas développer son propre OS allant jusqu’à proposer à Mountain View un accès privilégié à iOS. Mais il a échoué et n’a pas réussi à convaincre Google.

Jobs était également très en colère en évoquant à Isaacson les poursuites judiciaires qu’Apple avait alors entamées à l’encontre d’Android puisque celles-ci ont été dirigées contre les fabricants de téléphones tels que HTC ou Samsung et non directement contre Google.

Avant l’iPhone, les toutes premières versions d’Android relevaient du croisement entre l’OS des iPod et BlackBerry OS, les deux leaders dans leurs marchés respectifs en 2007. Mais ensuite, l’iPhone est sorti (en novembre 2007) avec de nouveaux paradigmes et un OS différent de ce qui existait. Puis, Android a suivi le même cap. Eric Schmidt, alors membre du conseil d’administration d’Apple, a ensuite (en 2009 seulement) été prié de partir pour des raisons de conflits d’intérêt puisqu’il était alors P-DG de Google.

Selon Isaacson, Jobs avait une piètre image des produits de Google. Il estimait qu’en dehors du moteur de recherche (et de la cartographie), la plupart des produits, nommant Google Docs, étaient pauvres. Il poursuit en précisant que la philosophie d’Apple est née d’un « désir de faire de bons produits, pas de la merde.«

Jobs n’en démordait pas et faisait une affaire personnelle de ce qu’il estimait être un vol. « Je suis prêt à une guerre thermonucléaire« . Lors d’une rencontre très médiatisée entre Jobs et Eric Schmidt dans un café de Palo Alto, Jobs a affirmé à Schmidt qu’il n’avait aucune envie de régler le litige à l’amiable.. « Je ne veux pas votre argent« , aurait déclaré Jobs, « … j’ai beaucoup d’argent. Je veux que vous cessiez d’utiliser nos idées dans Android, c’est tout ce que je veux. » Jobs voulait la capitulation de Google et que celle-ci abandonne d’une manière ou d’une autre Android.

La biographie de Steve Jobs écrite Par Isaacson doit sortir le 2 novembre 2011.

[ft]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin