vendredi 7 octobre 2011

Mort de Steve Jobs : les cybercriminels déjà sur le coup

Source: GNT

Alors que vient à peine d'être annoncée la disparition de Steve Jobs, co-fondateur de la firme à la pomme en 1976 avec son ami Steve Wozniak et figure emblématique de la scène high-tech, les cybercriminels n’ont pas manqué d’exploiter le filon.

Quelques heures à peine après l’annonce officielle et l'apparition des toutes premières dépêches à ce sujet, des cybercriminels ont créé une page R.I.P. Steve Jobs sur Facebook, invitant les internautes à faire part de leur soutien à la famille et aux proches du défunt. Jusque-là, pas de quoi susciter la méfiance, puisque de nombreuses pages du même genre ont rapidement fleuri sur le réseau social.
Sauf que sur la page en question, vers laquelle les internautes se sont rués par milliers, il y a un lien mis en avant. Ce dernier, sur lequel les internautes ont aussi été nombreux à cliquer, pointe vers un site Web qui indique aux visiteurs qu'ils ont gagné l'une des tablettes tactiles iPad 2 généreusement offertes par Apple en mémoire de son gourou. Il suffit d'envoyer un SMS au numéro affiché pour recevoir le gain.
Qu'on ne s'y trompe pas. Il n’y a rien du tout à gagner. En envoyant le SMS, la personne crédule se retrouvera en effet abonnée à un service mobile surtaxé, qui ne cessera en plus de la spammer.
Vous voilà prévenus...



C'est un véritable concert de réactions depuis l'annonce du décès de Steve Jobs. Les hommages affluent et proviennent de tous secteurs d'activité en passant par la politique. Les sociétés de la high-tech saluent la mémoire de l'homme.

Sur son site, Apple a annoncé le décès à 56 ans de son co-fondateur et emblématique PDG Steve Jobs ( voir notre actualité ). La Toile est en effervescence et les réactions pleuvent pour saluer la mémoire de l'homme, les réseaux sociaux tournant notamment à plein régime sur le sujet.

Le domaine de la high-tech est probablement l'un des plus sensibles à cette nouvelle et fait pour le moment preuve d'une réelle solidarité. Google a par exemple choisi d'afficher via la page d'accueil de son moteur de recherche le plus utilisé au monde un lien " Steve Jobs, 1955 - 2011 " qui renvoie vers le site Apple.

Si pour cause de technologie Flash, les relations entre Steve Jobs et Adobe ont parfois été tendues ces derniers temps, le PDG d'Adobe, Shantanu Narayen, parle d'un " visionnaire unique " dont " l'influence en tant que novateur dans la technologie va beaucoup nous manquer ". " C'est un jour triste pour toute l'industrie ".

Le qualificatif de visionnaire est également employé dans l'hommage rendu par le PDG et cofondateur de Dell, ou par le PDG de Cisco, John Chambers, pour qui Steve Jobs a fait " plus que simplement façonner nos concepts de technologie et d'invention, il a aidé à définir notre compréhension de comment l'innovation et le design peuvent rapprocher les gens. "

Actuel PDG de Microsoft, Steve Ballmer évoque " l'un des fondateurs de notre industrie " et souligne lui aussi un " véritable visionnaire ". Son prédécesseur et co-fondateur de la firme de Redmond, Bill Gates, se souvient d'un " collègue, concurrent et ami " pendant plus de la moité de sa vie. " Le monde voit rarement quelqu'un avec un impact aussi profond que Steve a eu et dont les effets vont être ressentis par les générations futures. "

Pour Sergey Brin de Google, Steve Jobs a été une source d'inspiration pour une " vision et un leadership ", et sa " passion pour l'excellence est ressentie par quiconque a pu toucher un produit Apple ". Larry Page, l'autre co-fondateur de Google et PDG, fait part de sa très grande tristesse et de saluer la vision de l'homme sur " l'expérience utilisateur. "

Sergey Brin et Larry Page s'expriment via Google+, tandis que Mark Zuckerberg a bien évidemment choisi Facebook dont il est le PDG et cofondateur. Il remercie " un mentor et ami ". " Merci d'avoir montré que ce que tu as construit peut changer le monde. "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin