mercredi 12 octobre 2011

Le Text-Neck

Source: Gizmodo
L’utilisation des Smartphones nuit gravement à la santé
Après les nouvelles phobies liées à l’utilisation ou devrait-on plutôt dire la sur-utilisation des Smartphones, un nouveau problème s’ajoute à la liste : Le text neck. Qu’il parait lointain le temps où nous utilisions nos téléphones en toute quiétude.
C’est finalement sans surprise que nous apprenons que notre corps n’est pas conçu pour les Smartphones. Cependant, les tendinites du pouce feront pâle-figure à côté du « text neck ». Selon des spécialistes et notamment une chiropractrice britannique, Rachael Lancaster, envoyer des SMS ou regarder un film sur son Smartphone pendant trop longtemps peut engendrer des maux au niveau du dos et du cou.

Qui n’a jamais eu cette douleur lancinante après avoir passé un peu trop de temps à jouer avec une application addictive … Nous voilà prévenus. Pour ce qui est de l’explication, il s’agit tout simplement d’une mauvaise position de l’utilisateur et surtout à répétition.
Pour profiter de nos téléphones nous penchons inévitablement la tête vers eux. Seulement la tête humaine pesant en moyenne entre 4.5 et 5.5 kg, le cou et les épaules ont bien du mal à la soutenir sur une période prolongée. D’où l’apparition de douleurs qui seront de plus en plus fréquentes et pénibles à mesure que l’habitude s’installe.
Le résultat tombe sous le sens, douleurs, gêne voir même des maux de tête. Le problème reste que nous persistons à  user et abuser de ses positions. A la longue des pathologies plus graves pourraient voir le jour.
La solution est évidente, moins de Smartphone bien sûr, mais aussi une utilisation physiquement plus adaptée. Il est temps d’y penser à la vue du développement des tablettes tactiles, sœurs de nos chers Smartphones. Utilisateurs de ce type d’appareils dorénavant il vous faudra garder la tête haute.
Même si on peut contester ces résultats, en effet lire un livre offre une position relativement similaire, ça ne peut pas nous faire de mal de décrocher de nos téléphones. Le tout est de ne pas tomber dans la paranoïa. Remplacer une pathologie par une autre ne semble pas être une solution idéale.
[TheTelegraph]
© CLIPAREA.com – Fotolia.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin