mardi 25 octobre 2011

Ces paysages sont des faux

Source:Gizmodo
Un film au cinéma, c’est un peu comme un magicien qui ne doit pas révéler ses tours. La scène la plus merveilleuse que vous n’ayez jamais vue tient souvent de la maquette ou d’accessoires surprenants. S’il y en a un qui est au fait de ce type d’exercices, c’est bien Kim Keever. Cet homme créé des faux paysages absolument subjuguant.

Pour réaliser ces vues mystifiantes, cet homme reconstitue au préalable un environnement extrêmement contrôlé. Il commence par monter les paysages au sens littéral du terme. Branches, arbres, mousses, reliefs et autres détails sont mis en place dans … un aquarium. Avec le compas dans l’œil et un peu d’expérience, la sculpture et les couleurs s’harmonisent au mieux. Autant vous dire qu’à ce seul niveau peu d’entre nous ferait aussi bien.

L’ensemble est ensuite rempli d’eau, un vrai déluge qui atteint le bords du bocal. Ensuite, une série de lumières colorées est disposée. Histoire de pousser le vice, l’artiste ajoute par-dessus tout cela des décors peints et divers accessoires de premier plan. Si cela ne suffisait pas, Keever crée des effets de brouillard, brume et même nuages, c’est d’ailleurs sa spécialité.

Le procédé est singulier mais guère très précis, c’est finalement ce qui doit faire le charme de ses photographies. Kim insère des pigments dans un réservoir et laisse le tout se mélanger à l’eau. Le but du jeu est d’être suffisamment rapide pour shooter la scène avant une dilution trop prononcée. Tous se joue sur la dispersion des pigments, au final c’est un réel défi que de photographier ces atmosphères éphémères.

Hasard ou capacité, chance ou talent, seul le photographe le saura. Toutefois, il suffit de voir les œuvres de Keever pour se dire qu’il ne peut pas être dénué de quelques prédispositions. Son travail est superbe et d’ailleurs exposé à Denver dans le Colorado. Si vous ne passez pas par la Galerie David B. Smith dans les prochains jours, nous vous proposons un aperçu :







[Gizmodo]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin