mercredi 21 avril 2010

EcoInfo ou "Les faces cachées de l'informatique : énergie et déchets"

EcoInfo ou "Les faces cachées de l'informatique : énergie et déchets": "

Une petite présentation d'un site web soucieux de de la consommation énergétique et de la pollution liées à l'utilisation et au développement de l'outil informatique.Un texte repis du site publié sous une lic,ce Cretaive Commons

EcoInfo http://www.eco-info.org/ ou 'Les faces cachées de l'informatique : énergie et déchets' est un groupe de travail, créé à l'initiative de la fédération des réseaux RESINFO, au printemps 2006. RESINFO est une fédération de réseaux (de compétences), réseau métier, relatif aux fonctions d'administrateur systèmes et réseaux, dans le secteur de la recherche et de l'enseignement supérieur.

Les activités de ce groupe de travail se concentrent autour des problématiques de la consommation énergétique et de la pollution liées à l'utilisation et au développement de l'outil informatique.

Essentiellement deux axes de travail ont été dégagés :

- améliorer l'information et la sensibilisation des différents publics concernées (utilisateurs / décideurs),

- aider les acheteurs à intégrer des critères environnementaux dans leurs commandes, les utilisateurs à se débarasser 'proprement' de leurs déchets électroniques.

Les membres actifs actuels de ce groupe de travail sont : Françoise Berthoud (LPMMC, UJF-CNRS, Grenoble), Eric Drezet (CNRS-CRHEA, Nice), Jean-Daniel Dubois (CERMAV, Grenoble), Violaine Louvet (Institut Camille Jordan, UCB-CNRS, Lyon) et Brigitte Demeure (Avignon).

Pourquoi ce site


L'informatique s'est imposée autour de nous, au bureau, à la maison et même lors de nos déplacements. L'accès à Internet, la téléphonie, la télévision numérique sur IP sont des services qui semblent aujourd'hui simples, faciles, presque gratuits et illimités. Cependant, à y regarder de plus près, la multiplication des équipements et les infrastructures nécessaires pour fournir tous ces services sont loin d'avoir un impact négligeable sur l'environnement

de la fabrication ...

La fabrication de tous ces équipements induit une pression croissante sur les ressources naturelles. Et plus ces ressources seront difficiles d'accès, plus les conséquences sur l'environnement seront importantes. - la fabrication d'un ordinateur et son écran nécessite 1,8 tonnes de ressources (240 kg d'énergie fossile, 22 kg de produits chimiques, 1500 litres d'eau)

- le nombre d'ordinateurs personnels ne cesse d'augmenter : 1 milliard en 2008, 2 milliards en 2015 (source cabinet Forrester).

Articles à consulter :

- Epuisement des ressources naturelles

- Les lanthanides ou terres rares

en passant par la consommation d'énergie ..

- Le nombre des services croît sans cesse sur Internet. Mais cette offre a un coût : le nombre des serveurs. Or ces machines sont les plus énergivores car elles fonctionnent 24h/24 et 7j/7.

Zoom : les moteurs de recherche


La dernière estimation du nombre de serveurs de Google fait état de 450 000 machines réparties dans 25 centres à travers le monde pour gérer les milliards de requêtes envoyées chaque jour sur son site. L'estimation pour 2001 était de 8000 serveurs. Microsoft, de son côté, utilise 200 000 serveurs pour cette activité en 2006 et en prévoit 800 000 pour 2011. (source New York Times - 06/2006)



- On estime, dans le secteur professionnel, que l'énergie consommée (directe et indirecte) par l'informatique correspond à 1/4 de l'énergie consommée totale dans nos entreprises. Au niveau planétaire, l'ensemble des serveurs utilise 0.8% de l'énergie électrique mondiale, soit l'équivalent de 15 centrales nucléaires.

à la mise au rebut ...

- le nombre des Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (DEEE), ne cesse de progresser. 20 à 50 millions de tonnes de DEEE sont générés chaque année, avec un taux de croissance élevé compris entre 3 et 5% par an (4000 tonnes / heure aujourd'hui au niveau mondial), soit en moyenne par citoyen 14 Kg de DEEE par an) : 90 % sont incinérés ou enterrés sauvagement.

- enfin, la pollution engendrée par la fabrication, l'usage et la destruction des équipements informatiques est de plus en plus préoccupante à l'heure où la qualité de l'environnement est un souci majeur. A titre d'exemple 1/4 de la production mondiale de mercure est lié à l'informatique (en Europe, près de 36 tonnes de mercure sont ainsi rejetées chaque année dans l'atmosphère, essentiellement à cause de l'incinération des DEEE). Or, les recherches de l'APE indiquent qu'aux Etats-Unis, les concentrations de mercure mesurées dans le sang chez une femme sur six en âge de procréer sont suffisantes pour créer des dommages chez le foetus. Cela implique que 360.000 des 4 millions de nouveaux nés enregistrés annuellement dans le pays peuvent développer des maladies neurologiques du fait de l'exposition au mercure avant la naissance !

Rédacteur : Eric Drezet

"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A ne pas manquer

LinkWithin